Tianjin

Publié le par Ding

En 30 minutes A grande vitesse (330 km/h, voir article précédent), nous retrouvons Tianjin, la grande ville jumelle de Pékin.

 

Photos-Tianjin-300510-001.jpgPhotos-Tianjin-300510-044.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa proximité de la capitale nuit d'une certaine manière à sa notoriété, au moins hors de Chine, mais c'est une ville de plus de dix millions d'habitants avec un grand port et une puissante base industrielle. La ville a un passé historique avec ses anciennes concessions de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle, dont il reste encore quelques vestiges : des maisons bourgeoises européennes des années 20 et des sièges de banques à l'échéance classique plutôt austère.

 

Comme à Pékin, la modernité  a transformé la ville ces dernières années. Les quartiers anciens ont disparu et les tours rivalisent désormais de hauteur sur les bords de la rivière Hai.

 

Photos-Tianjin-300510-004-copie-1.jpgPhotos-Tianjin-300510-005.jpg

 

 

 Cette rivière, avec son pont qui évoque notre pont Alexandre III, est la bienvenue pour les Pékinois que nous sommes, car Pékin est l'une des rares grandes villes du monde dépourvue de rivière.

 

 

 Photos-Tianjin-300510-007.jpg

 

Comme à Pékin, quelques vieux quartiers ont été rénovés de fond en comble pour le tourisme et ont perdu au passage l'essentiel de leur authenticité.

 

Photos-Tianjin-300510-009.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mais on peut encore y voir quelques scènes de rue, Photos-Tianjin-300510-012.jpg

 

quelques contrastes entre le neuf et l'ancien

 

 

 

 

 

 

 

Photos-Tianjin-300510-015.jpg

 

 

 

 

et quelques rencontres inhabituelles.

 

 

 Photos-Tianjin-300510-023.jpg

 

 

 

 

 

Dans le reste de la ville, heureusement, quelques quartiers populaires ont été préservés, provisoirement du moins, et l'on peut y voir des tableaux de rue bien typiques , qui rendent à la ville un peu de son humanité d'antan.

 

Photos-Tianjin-300510-027.jpg  Photos-Tianjin-300510-028.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, les amateurs d'Eiffel et des contructions métalliques de l'époque ont  la joie de trouver à Tianjin un pont mobile en excellent état, beau vestige d'une époque révolue. Tianjin vaut toujours le détour.

 

 

Photos-Tianjin-300510-030.jpg     Photos-Tianjin-300510-034.jpg

Publié dans Nouvelles de Pékin

Commenter cet article