Jeune marié, jeune diplômé... et jeune embauché

Publié le par Ding

Cela fait maintenant plus d’un mois que Romy et moi nous sommes mariés à Mezzomonte. Il serait d’ailleurs temps de mettre en ligne ici une petite galerie de photos retraçant cette grande journée. Aussitôt revenus de Venise, il a fallu se consacrer à nouveau à l’investissement professionnel sans précédent qui m’incombe en ce début de carrière.

 

Le rythme de travail est éprouvant et ne laisse quasiment plus de temps ni d’énergie pour le sport, ou tout autre activité « d’après le travail ». Mais je me plais dans mon environnement de travail, je me sens à ma place dans la plupart de mes fonctions, et j’ai surtout la satisfaction d’apprendre chaque jour davantage sur l’univers bancaire. Enfin et surtout, j’ai le sentiment de travailler directement au lancement de ma vie professionnelle. Je vois donc cet investissement comme l’autre grand pan de construction de mon avenir, le premier étant le couple que je forme avec Romy.

 

Deux semaines exactement après notre mariage, j'ai reçu officiellement mon diplôme à l'issue d'une cérémonie protocolaire. Je n'ai pas ressenti d'émotion particulière, mais je réalise maintenant que c'était la dernière étape du long parcours qui a commencé le jour où mes parents m'ont laissé à l'école pour la première fois. Ils doivent mieux s'en souvenir que moi !

 

La nouvelle était imminente depuis de longues semaines, elle est désormais définitive : je suis recruté en CDI pour le poste que j’occupe depuis quelques semaines déjà. Si cela n’était nullement prévisible lorsque j’ai signé mon CDD au mois de mai dernier, j’ai pu tirer parti des opportunités qui se sont présentées ces derniers temps.

 

Le moment me semble donc venu de vous expliquer en quoi consiste exactement mon travail. Le département que j’ai rejoint a pour vocation le « pilotage financier et décisionnel » des activités de banque de détail du groupe. Pour rappel, la banque de détail regroupe l’ensemble des services bancaires destinés aux particuliers (vous et moi), aux entreprises. Elle s'oppose à la banque d'affaires dont les profits proviennent des activités de marché.

 

De même que le pilote d’un avion a besoin de suivre l’évolution d’une batterie d’indicateur pour savoir où il est, où il va, quand il y arrivera, et son appareil fonctionne correctement, les dirigeants de mon entreprise doivent avoir tous ces éléments en leur possession pour prendre des décisions de gestion. Les contrôleurs de gestion que nous sommes ont donc pour mission de traiter les données comptables et financières, fournies par les équipes en charge des systèmes d’information, afin d’en produire des « tableaux de bord » de suivi, et des analyses plus ou moins récurrentes. Dans mon cas,  je suis chargé de suivre et d’analyser les marges d’intérêt. Il s’agit des revenus que génèrent les dépôts et les crédits de la banque de par l’écart de taux qu’il existe entre leur rémunération et leur  financement.

 

Je dois donc chaque mois dire quels sont les revenus de marges d’intérêts, s’ils sont au-dessus ou en-dessous du plan, pourquoi ils évoluent dans tel ou tel sens, et ceci avec un niveau de détail de plus en plus précis au fur et à mesure que le mois avance. L’explication des résultats, la recherche de risques à signaler, ou la participation à des propositions d’action est sujette à un très grand nombre d’analyses en lien avec d’autres départements de la banque. C’est précisément la simultanéité du travail d’analyse et de ces échanges transversaux avec de nombreux interlocuteurs qui fait l’intérêt du métier.

 

                A l’heure où je vous écris ces lignes qui seront mises en ligne ultérieurement, je suis en week-end à Bréhat avec Romy. Le temps est exécrable. Si la tempête est passée, il a encore plu toute la journée. Je vous invite à regarder l’album en ligne. Mais l’air bréhatin nous fait le plus grand bien, et peut quand même profiter de la mer. C’est heureusement très reposé que nous allons quitter Bréhat demain.

 

DSC00079.JPG

 

[Ajout] C'est finalement sous une superbe lumière d'après la pluie que nous avons quitté Bréhat. Le travail a repris ce matin, et Romy m'a fait la surprise ce soir d'un dîner aux chandelles très gastronomique pour fêter ce CDI.

 

DSC00181.JPG

 

Thibaut

Commenter cet article