Aux tombeaux Qing de l’ouest

Publié le par Ding

Nous sommes retournés en mai aux tombeaux Qing de l’ouest, que nous n’avions pas visités en détail depuis plus de dix ans (mais nous nous y étions arrêtés rapidement l’an dernier en route vers le Shanxi). A 140 km au sud-ouest de Pékin, dans le Hebei, ils sont un peu plus éloignés que les tombeaux Qing de l’est et beaucoup moins visités. Le site est peut-être un peu moins séduisant car éclaté sur une large zone, sans la voie sacrée monumentale des tombeaux de l’est (il y en a plusieurs, plus petites). Mais l’ordonnancement est pour l’essentiel le même, hérité des Ming.

 

On y trouve quatre tombeaux principaux . Le plus ancien et le plus central est Tailing où repose Yongzhen, le troisième empereur Qing à régner sur la Chine (1678-1735). Il choisit ce site, à l’opposé de Pékin par rapport au site préexistant de l’est, peut-être en raison des circonstances troublées de son accession au trône. Ses successeurs firent construire leurs tombeaux tantôt sur le site de l’est, tantôt sur celui de l’ouest. 

 

Le dernier tombeau est Chongling, mausolée de l’Empereur Guangxu, mort (empoisonné ?) en 1908 et enterré sous la République, en 1912. Curieux tombeau, si semblable à ceux des siècles précédents et achevé pourtant au XXème siècle, après la chute de l’Empire. Les trois autres, plus anciens, sont complétés, comme les tombeaux de l’est, par plusieurs tombeaux de concubines aux toits verts, plus modestes (et fermés aux visiteurs) mais plaisants par leur simplicité.

 

Nous avons particulièrement aimé la tranquillité des lieux. Peu de visiteurs à Chongling et Tailing, les plus connus, aucun à Changxiling et Muling. Loin du tourisme de masse, nous avons pris des photos à notre aise et complété l’album mis en ligne l’an dernier. Regardez le, il se nomme désormais Qingdongling, Qingxiling (tombeaux Qing de l’est et de l’ouest).

Publié dans Nouvelles de Pékin

Commenter cet article