En visite au zouave

Publié le par Ding

En visite au zouave

Comme beaucoup de Parisiens ces jours-ci, nous avons rendu une visite - et même plusieurs - au zouave du point de l'Alma, plongé jusqu'à la taille dans les eaux limoneuses de la Seine en crue.

Après Paris enneigé, en janvier 2013, c'est Paris en crue que nous vous montrons aujourd'hui.

Pour nous, c'est la Seine qui déborde, mais la crue vient en fait du Loing et de ses affluents, qui ont causé de gros dégâts à Nemours et dans ses environs.

Autre personnage familier, tout proche de chez nous, la statue de la liberté semble sortir des eaux.

Autre personnage familier, tout proche de chez nous, la statue de la liberté semble sortir des eaux.

Après un pic à 6,10 m (mesurés comme il est de coutume au pont d'Austerlitz) dans la nuit du 3 au 4 juin, le niveau descend lentement à mesure que la crue se déplace vers l'ouest. Mais il est encore à plus de 5,70 m ce dimanche matin (5 juin).

Le spectacle de la Seine gonflée, qui charrie de nombreux débris, attire les Parisiens et les touristes par milliers.

Certains viennent la voir en majesté.

Certains viennent la voir en majesté.

Les voies sur berges sont submergées et leurs accès ont été barrés par des barrières de protection.Les voies sur berges sont submergées et leurs accès ont été barrés par des barrières de protection.

Les voies sur berges sont submergées et leurs accès ont été barrés par des barrières de protection.

En visite au zouave
En visite au zouave
En visite au zouave
En visite au zouave
En visite au zouave
En visite au zouave
En visite au zouave
La police est sur les lieux, les télévisions aussi.La police est sur les lieux, les télévisions aussi.

La police est sur les lieux, les télévisions aussi.

Bon courage à notre zouave, qui en a vu d'autres.

Bon courage à notre zouave, qui en a vu d'autres.

Commenter cet article